L’EMPREINTE DU CHEMIN PARCOURU

 

La mort nous rappelle que notre corps n’est pas éternel. Le dernier geste que nous accomplissons, le plus souvent, lorsque nous accompagnons une personne en fin de vie, est de lui tenir la main. C’est un signe de notre amour pour elle et pour la réconforter. Cette main est un symbole universel dans toutes les confessions et toutes les croyances quand il s’agit du contact humain et de l’amour. Cette main qui vous a soufflé un baiser; vous a pris la main pour vous dire je t’aime; vous a salué d'un signe de la main.

 

Au-delà du legs de la reproduction de la main pour nous aider à passer à travers un deuil, cet héritage permet aussi aux générations futures de toucher et de voir les traces du passage de la vie de la personne.

 

Pensons aussi à ceux qui offrent leur corps à la science et qui pourraient offrir des obsèques plus réconfortantes à leurs proches, malgré l’absence d’un corps.

 

En conclusion, un proche qui décède pourra faire un dernier au revoir, grâce à cette empreinte de sa main qu’il vous lèguera.